Ce message est également disponible en: Anglais

Image result for manu dibango

Manu Dibango était un musicien camerounais légendaire.
« Mamassa Mama Makossa mamassa mama Makossa» n’est pas de Michael Jackson ou encore de Rihana »
Emmanuel N’Djoké Dibango, dit Manu Dibango, est né à Douala, au Cameroun le 12 décembre 1933. En 1949, il se rend à Saint-Calais, dans le Nord de la France pour poursuivre ses études et passer son bac. C’est à Chartre qu’il découvre le jazz au début des années 50. Il apprend le piano, puis le saxophone, et commence à se produire sur scène. C’est à Bruxelles qu’il rencontre sa femme Coco et que son jazz s’africanise au contact du milieu congolais Belge. Joseph Kabasélé Tshamala, dit Grand Kalle l’engage dans son orchestre et ils enregistrent plusieurs disques qui remportent le succès en Afrique et les amènent à Kinshasa, au Congo. En 1972, il enregistre la face B d’un 45 tours « Soul Makossa », qui sera samplé sur « Wanna be Starting Something » de Michael Jackson et « Please don’t stop the music » de Rihanna. Le 3 février 2009, Manu Dibango décide d’attaquer les maisons de disques de Michael Jackson et de Rihanna (Sony BMG, Warner et EMI) pour avoir utilisé sans autorisation le thème de Soul Makossa[9]. Le tribunal a donné sa décision le 17 février 2009 en déboutant sur la forme le chanteur camerounais. Finalement la procédure se solde par un arrangement financier à l’amiable

Le 24 mars 2020, âgé alors de 86 ans, le chanteur décède des suites du Corona virus.

Ci-dessous une petites sélection de ses titres phares.

Kate Butchard
Author: Kate Butchard