Il s’appelle Maître Dominique Saatenang et il est surnommé le « Bruce Lee africain ».  Champion du monde de Kung-Fu, premier africain membre du Temple de Shaolin, Ambassadeur officiel du Temple de Shaolin à travers le monde, Maître Saatenang a un rêve depuis 2012: créer un festival africain des Arts martiaux (FADAM).

 

Au-delà du football en Afrique

« L’Afrique doit se tourner vers un autre sport fédérateur que le football », Maître Dominique SaatenangC’est un point sur lequel le Maître Shaolin souhaite mettre l’accent avant tout. En effet, pour lui aujourd’hui, les valeurs de paix et de fédération autour du sport semblent prendre un autre tournant dont il est important de rectifier le tir dès maintenant. Selon lui, le football pollue le sport. « Le Fadam doit créer un rêve pour la jeunesse africaine. Le 1er Festival Africain Des Arts Martiaux sera l’occasion de tous nous rassembler autour de valeurs fortes de tolérance et d’espoir. Convaincu du bien-fondé de cet évènement et de la nécessité de porter haut et fort le message de renforcement des solidarités, de la paix et de la cohésion sociale, je suis certain que ce premier Festival Africain des Arts Martiaux saura rencontrer l’adhésion de tous”, Maître Dominique Saatenang

Le 1er Festival Africain des Arts Martiaux, organisé par l’Association Internationale Shaolin Black and White, accueillera des acteurs économiques chinois et européens de premier rang. Il sera un puissant catalyseur d’énergies et de développement pour un pays aux innombrables ressources. En associant la jeunesse et le monde de l’économie, le festival s’inscrira dans la voie d’un développement durable et harmonieux, que le Cameroun incarne avec talent.

 

Une belle délégation attendue

L’Abbé Shi Yongxin est attendue au Cameroun pour cette première édition, mais aussi Jackie Chan, et Gérard Depardieu qui est le parrain de ce 1er festival. La participation de 50 pays, 500 artistes sportifs, 2000 invités internationaux, et des experts mondiaux des arts martiaux est attendue. Cet événement inédit accueillera quelques milliers de personnes au Palais des Sports de Yaoundé et au Stade de Limbé.

Et ce n’est qu’un début…

Le Fadam nourrit en effet une vision à long terme puisqu’elle est déjà porté sur l’extension et la continuité de ce projet. Le Gabon et le Congo se seraient déjà montrés favorable à l’accueil du même festival en territoire national. On peut donc s’attendre à voir chaque année ce festival partout en Afrique et fédérer la jeunesse sur de nouvelles valeurs sportives. C’est tout ce que nous lui souhaitons !

Alors Go?

 

A RETENIR:

DATES:

DU 2 AU 7 AVRIL 2018 AU CAMEROUN, Palais des Sports de Yaoundé

CASTING: un casting sera organisé du 23 février au 5 mars pour recruter les meilleurs artistes qui vont participer au festival dans les domaines suivants: judo, kung-Fu, Karaté, lutte, etc… Villes: Douala, Limbé, Dschang, Bafoussam, Yaoundé

Au-delà de l’aspect sportif, cet événement sera axé sur cinq thèmes :

CULTURE :

Le Cameroun et les autres pays participants, valoriseront leur potentiel culturel avec des STANDS et des DÉFILÉS.

SPORT :

Avec la participation de 500 ARTISTES offrant une démonstration des différents styles d’arts martiaux de chaque pays.

ÉCONOMIE :

Via un FORUM DES INVESTISSEURS qui accueillera des acteurs économiques chinois et européens de premier rang et des sessions « B to B ».

ÉDUCATION :

Des CONFÉRENCES seront données pour les jeunes par des experts mondiaux.

SOCIAL :

Une partie des FONDS RÉCOLTÉS durant le festival servira à la CONSTRUCTION D’ÉCOLES ET D’HÔPITAUX dans la région nord du Cameroun victime du terrorisme, et à l’ouverture d’une ÉCOLE D’ARTS MARTIAUX au Cameroun.

 

Plus d’infos: http://www.fadam-festival.com/

@yaquimpii