Plus que jamais, la mode célèbre la singularité. Ils posent pour Givenchy ou apparaissent dans les clips de Lana Del Rey ou Beyoncé. Shaun Ross, Stephen Thompson et Sanele Xaba ont tous signé des contrats en agence de mannequin provoquant, par effet ricochet, de véritables séismes sur les standards de beauté.

 

Sanele Junior Xaba

Nationalité: sud-africaine

Fait marquant: son chemin pour s’accepter à été long, après une adolescence difficile, jusqu’à son contrat avec une agence de mannequin en Afrique du Sud qui a boosté sa confiance.

« Je ne veux pas qu’on colle l’étiquette *différence* pour être accepté »

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Shaun Ross"

Shaun Ross

Origine: Americaine

CV: un défilé pour Alexandre McQueen, in édito dans Vogue Italie ou GQ, des apparitions en guest-star dans des clips.

Fait marquant: Shaun Ross a fait des apparitions dans les clips de Lana Del Rey, Beyoncé et Katie Perry, mais il a aussi lancé sa plateforme InMySkinIWin dans laquelle il œuvre pour secouer la perception des standards beauté.

« Si on prend le temps d’écouter les critiques négatives des autres, on se rend compte que la plupart proviennent de leurs propres insécurités et peurs »

Image associée

Stephen Thomson

Origine: Americaine

CV: la campagne culte Givenchy printemps-été 2011, in édito marquant dans W.

Fait marquant: Stephen Thomson a un frère jumeau qui n’est pas albinos, il ne voit que d’un œil et travaille dans un centre pour malvoyant. C’est aussi un passionné de musique, qui a sorti un album, *Track Team*, en 2007.

« Je pense que les gens veulent être rebelles dans une société très cadrée. Je suis né rebelle, enfin, ce sont mes gènes qui sont rebelles »

 

 

Superstitions et croyances sur les albinos en Afrique

Cependant en Afrique et de nos jours encore, les mentalités peinent à avancer face à la situation des albinos. Ils sont victimes de discriminations et de persécutions sans oublier les fausses croyances liées aux accusations qui les qualifieraient de sorciers ou d’autres superstitions liées aux pratiques mystiques.
Rappelons nous avant toute chose que l’albinisme n’est pas une maladie mais l’absence de mélanine censée protéger la peau des rayons ultraviolet du soleil. En l’absence de ce pigment, la peau des albinos est complètement vulnérable aux maladies de la peau tels, le cancer de la peau,le vieillissement prématuré de l’épiderme qui est sujet à des kératoses et des plaies, une fragilité de tous les organes car ceux-ci sont reliés au réseau sanguin, et enfin une vision déficiente.

 

 

Pour dénoncer ces croyances et ces superstitions , en 2015 le magasine « JEUNE AFRIQUE et Mme ELENA BLUM », ont mit en évidence une réalité assez alarmante sur les superstitions qu’on relie aux albinos en Afrique.
Par exemples:  le sang des albinos guérirais le SIDA au Sénégal ou encore stopperait une éruption volcanique au Cameroun. Manger le sexe d’un albinos apporterait richesse et pouvoir au Burundi…
Des histoires aussi hallucinantes qui poussent l’inconscience humaine aux actes les plus barbare. Des femmes albinos violées presque sans condamnation. N’oublions pas la Tanzanie ou plus de 75 albinos ont été assassinés en 15 ans donc seulement 5 (un chiffre humiliants face à la situation ) meurtres qui auraient donné suite à un procès.
En Afrique de l’Est, la croix-rouge indique que le bras d’un albinos rapporterait 2000$ et son corps 75000$. 

Dans une estimation d’espérance de vie de 60 ans en Afrique Subsaharienne, les albinos n’aurait droit qu’à la moitié donc 30 ans.

Toutes ces révélations devraient éveiller nos consciences face aux préjugés et aux réalités subi par les albinos. Surtout les accepter comme des êtres humaines qui mériteraient notre respect et notre acceptation vis à vis de leur différence. Car finalement ne sommes nous tous pas des êtres différents? Cette différence ne serait-elle pas un facteur de complémentarité qui vécu en conscience nous permettrait un changement de mentalité radicale vers notre propre évolution?

Crédit photos:

Cynthia L.BContributrice