Le Grand Palais s’apprête à accueillir pour la première fois un important ensemble de tirages argentiques modernes – réalisés de 1993 à 2011, et signés par Seydou Keïta – ainsi que des tirages argentiques d’époque.

Né à Bamako vers 1921, le photographe ouvre son studio de photographe portraitiste en 1948. Son oncle, qui lui a offert avant-guerre un appareil Kodak Brownie, a déclenché sa vocation. Autodidacte, il bénéficie des conseils de son voisin Mountaga Dembélé, photographe et instituteur malien de l’entre-deux-guerres, et de la fréquentation du magasin-studio photo de Pierre Garnier.

Le parcours est organisé chronologiquement, de 1949 à 1962, date de la fermeture de son studio, en tenant compte des divers fonds en tissu que Keïta utilisait et grâce auxquels il parvenait à dater ses photographies.

Son oeuvre, qui porte sur une période relativement courte, offre un témoignage sans égal des changements de la société urbaine malienne, qui s’émancipe des traditions, aspire à une certaine modernité, tandis que la décolonisation est à l’oeuvre, et que l’indépendance approche. Seydou Keïta est aujourd’hui considéré comme l’un des grands photographes de la seconde moitié du vingtième siècle à l’égal des portraitistes les plus célèbres, d’un Richard Avedon ou d’un August Sander. Découvert en Occident au début des années 90, il a été depuis célébré dans le monde entier et exposé dans de nombreux musées.

Exposition Seydou Keïta

31 mars – 11 juillet 2016

Grand Palais, 3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris
Galeries nationales
Galerie Sud-est

Ouverture : du jeudi au lundi de 10h à 20h.
Nocturne le mercredi de 10h à 22h.
Fermeture hebdomadaire le mardi.
Fermeture le 1er mai

Accès : métro ligne 1 et 13 « Champs-
Elysées-Clemenceau » ou ligne 9
« Franklin D.Roosevelt »