C’est au Palais de la Porte Dorée que se trouve le Musée de l’Histoire de l’immigration. L’histoire de cet espace remonte à l’Exposition coloniale internationale de 1931 dont la vocation première fut d’être un musée des colonies, avec pour mission de représenter les territoires, l’histoire de la conquête coloniale et l’incidence de celle-ci sur les arts… L’ancienne salle des fêtes et les salons de réception du Maréchal Lyautey, Commissaire général de l’exposition, et de Paul Reynaud, Ministre des colonies, témoignent encore aujourd’hui de ce passé.

Le Palais a ensuite changé plusieurs fois d’attribution pour finalement abriter jusqu’en 2003, le Musée national des arts d’Afrique et d’Océanie, dont les collections ont été transférées au musée du Quai Branly. En 2004, l’État retient d’installer la Cité de l’histoire de l’immigration qui ouvrira ses portes en 2007. Sa mission « rassembler, sauvegarder, mettre en valeur et rendre accessible au plus grand nombre l’histoire de l’histoire de l’immigration, pour faire connaître et reconnaître le rôle de l’immigration dans la construction de la France » (je n’aurai pas dit mieux) !

Bon, j’y suis allé pour découvrir l’exposition permanente « Repères ». Une exposition riche de témoignages, de documents d’archives, photographies, objets, sons et lumière, à travers un parcours thématique et historique. Un bon moment assis à admirer, réfléchir, se questionner… Des visages multiples et surtout des textes, des témoignages de toutes ces personnes qui ont quittés leur « chez soi » en apportant avec eux leur bagage culturel, qu’ils ont voulu conserver coûte que coûte. Ah oui, ils sont nombreux à vivre entre le souvenir et la réalité, la France et l’Ailleurs. Je suis profondément touchée de découvrir ces objets emportés avec eux, leur patrimoine culturel immatériel et matériel qui fait désormais parti du paysage français…vraiment c’est édifiant !

J’y retournerai certainement, c’est toujours trop court la première fois ! Et puis, le Palais de la Porte Dorée abrite un aquarium, propose des conférences et café-débat thématiques, c’est dire si j’ai hâte d’y retourner.

Jacqueline NGO MPII

S’y rendre :
293, avenue Daumesnil, 75012 Paris
Metro 8 – Tramway 3a – Bus 46 Porte Dorée

Plus d’infos : http://www.histoire-immigration.fr/musee