My name is Sara Golish and I’m a figurative artist based out of Toronto, Canada.

What does Africa represent for you? Does it have a special meaning ?

African is the mother of our civilization, of our race. The human race. Africa birthed an entire species that have now spread all over the world and evolved into different cultures and various shades. But we all can trace our ancestry, however far back, to Africa. I think that’s incredible. As far as I’m aware, my closest lineage would be to the Middle East in Israel through my Jewish family. Israel shares a border with Egypt to the west, so it literally touches Africa. I have not been yet, but plan to visit a number of countries on the continent!

As you never have been to Africa and your work is based on researches…Is there any other thing you do to get inspired about Africa from Canada? (exhibitions, books, movies, people you meet, festivals ?)

For sure. I’d say all those things work toward the inspiration. Especially since that is a lot of what I have to work from.

Would you say that the relation you have with this land influences your life or your work ? Tell us how…

For sure. One of my absolute favourite types of food is Ethiopian.

I’m incredibly inspired by all the beauty and cultures from all around Africa. There is so much to be inspired by really. I based one of my drawing collections, “Sundust” on the continent. I created my own female sun deities to represent different cultures because when I started doing research I realized there was a huge lack of female sun gods. They were mostly all male. So I created 10 gods to pay homage to Africa and to women.

Can you tell us more about your « Sundust » « Moondust » collection ?

The Moondust collection was heavily inspired by the Afrofuturism and Natural Hair movements. I made up one general facial structure to act as a central muse and bust-like form to be recreated with various hairstyles and jewelry. That was the fun part. Having one general face locked in, but playing around with different accessories and hair. I wanted to take Sundust a bit further. I decided to base them around more of a theme and have something to say about each piece and who she was. This was my write up about the collection:

« Around the world nearly every ancient culture has celebrated the life-giving power of the sun on the summer solstice, the longest day of the year. In the agrarian cultures, for whom the sun’s importance to the harvest was uniquely felt, her passages were closely watched and marked, and the solstices and equinoxes instructed the farmers when to plough, sow, and harvest. In the Northern Hemisphere the summer solstice is usually celebrated on June 21st, the first official day of summer. This year, Sara Golish marks this celebration with her new series SUNDUST, a salute to the fertility of the sun goddess through ten portraits of women from the continent most touched by the sun’s embrace – Africa. Compelled by the lack of female personified sun deities, Golish aims to revise and re-examine the male dominated sun god through the recasting of the past in order to re-envision the future. Released on the eve of summer solstice, the ladies of SUNDUST represent and celebrate all that is light, powerful, and life-giving.’

Then as I mentioned, I assigned names and a description for each goddess and what she was representing. There was a lot of research involved and I spent a great deal of time figuring out each goddess, who she would be and how the names would fit.

Between those 2 collections, do you have a favorite one? Because we are incredibly in love with your artwork and sincerely incapable to choose one piece of art, We love them all!!

I can’t say I have a favourite, I like them for both for different reasons. There are a few individual pieces from each collection that I favour more than the others, but I try to keep those personal preferences to myself! : )

Do you feel the need to discover or go back to Africa and share with your children or entourage your feelings about your love for this continent?

Since I haven’t been, as I mentioned, I would love to discover it! I’m sure the overload of inspiration would lead to more artwork being created based on the travels. And I most definitely would share my adoration and appreciation with any future children of mine or anyone else for that matter!

 

French version:

Mon nom est Sara Golish et je suis une artiste basée à Toronto, Canada.

Que représente l’Afrique pour vous? A-t-elle une signification particulière?

L’Afrique est le berceau des civilisations, de notre race. La race humaine. L’Afrique a donné naissance à de nombreuses espèces répandues à travers le monde maintement et qui ont évolué selon différentes cultures et nuances. Mais nous pouvons tous retracer notre ancêtre, du moins jusqu’au plus lointain, en Afrique. Je trouve cela incroyable. Du peu que j’en sache, mes ancetres les plus proches du côté de ma famille juive seraient de l’est d’Israel. Je n’y ai pas encore été, mais j’envisage de visiter de nombreux pays du continent !

Diriez-vous que cette relation que vous entretenez avec l’Afrique influence votre vie, votre travail?

Bien sûre. Une de mes gastronomie préférée est éthiopienne. Je suis incroyablement inspirée par toute la beauté et les cultures de toute l’Afrique. Il y a tellement de quoi en être inspiré sincèrement. Une de collections de dessins intitulé « Sundust » s’inspire du continent. J’ai crée mes propres déesses du soleil pour représenter différentes cultures parce que lorsque j’ai commencé à faire mes recherches, j’ai réalisé qu’il y avait un énorme manque de dieux du soleil féminin. Ils étaient tous des hommes. Ainsi, j’ai donc crée 10 déesses pour rendre hommage à l’Afrique et aux femmes.

Ressentez-vous le besoin de découvrir ou retourner en Afrique et partager avec vos enfants ou votre entourage votre amour pour ce continent?

Puisque je n’ai pas encore voyagé en Afrique comme je le disais plus haut, j’adorerai découvrir ce continent! Je suis sûre le tremplin d’inspiration mènera forcément à plus d’illustrations crées à partir des voyages. Et bien sûre je partagerai ma passion et mon appreciation avec mes futurs enfants ou tout autre personne!

Puisque vous n’êtes jamais allée en Afrique, que votre travail est documenté et que vous vivez au Canada… d’autres activités ne sont-elles pas sources de votre inspiration pour l’Afrique? (expositions, livres, films, rencontres, festivals?) Évidemment.

Je dirais que tous ces événements culturels me donnent l’inspiration. Particulièrement depuis qu’ils constituent une partie de mon travail.

Pouvez-vous nous parler de vos collections «Sundust» et «Moondust»?

La collection Moondust s’inspire fortement de l’Afro-futurisme et de mouvements mettant en exergue le cheveu noir au naturel. J’ai façonné une structure faciale commune à tous pour servir d’égérie et aussi une forme en buste afin qu’ils soient reproduits avec d’autres coiffures et bijoux. Ce fut le volet le plus divertissant. D’avoir tout d’abord un visage ordinaire, et de composer par la suite avec des accessoires ainsi que cheveux différents. J’ai voulu aller un peu plus loin avec la collection «Sundust». J’ai décidé de la faire reposer au-delà d’un seul thème et d’avoir quelque chose à dire sur chaque pièce et de quoi il s’agissait.

Voici une critique à propos de la collection :

«A travers le monde, presque toutes les cultures antiques célébraient le pouvoir du Soleil au solstice d’été, le jour le plus long de l’année. Dans les cultures agraires, pour lesquelles l’importance du Soleil était visible lors des récoltes uniquement, les apparitions du soleil étaient attentivement observées et remarquées, et les solstices ainsi que les équinoxes indiquaient aux fermiers les moments jugés opportuns pour labourer, semer et récolter. Dans l’hémisphère Nord, le solstice d’été est habituellement célébré le 21 juin, le premier jour de l’été. Cette année Sara Golish le célèbre avec la sortie de sa collection «Sundust», tel un signe de respect envers la déesse du Soleil et sa fertilité à travers dix portraits de  femmes provenant du continent le plus touché par l’étreinte du soleil : l’Afrique. Poussée par l’absence de déesses personnifiant le Soleil, Golish aspire à corriger et réétudier la figure masculine du Dieu Soleil à travers une relecture du passé afin de réenvisager l’avenir. Parue à la veille du solstice d’été, les dames de «Sundust» symbolisent et célèbrent tout ce qui est lumière, puissance et générateur de vie.»

Puis, comme je l’ai évoqué, j’ai donné des noms et descriptions pour chaque déesse et ce qu’elle représentait. J’ai entrepris de nombreuses recherches et passé beaucoup de temps à vouloir comprendre chaque déesse, qui elle serait et quels noms conviendraient.

Parmi ces deux collections, avez-vous votre préférée ? Pouvez-vous nous dire pourquoi ?

Je ne peux pas dire si j’ai de collection favorite, j’apprécie les deux pour des raisons différentes. Il y a quelques pièces individuelles de collections que j’affectionne plus que d’autres, mais j’essaye de garder ces préférences personnelles pour moi-même! 🙂

 

Sara Golish for Little Africa