…et vous enlèvent l’envie de prononcer « Tendance » à côté de « Afrique »

La pluralité d’évènements dédiés à l’Afrique à Paris au cours du printemps de cette année, n’a pas fini de faire des émules. La capitale a en effet connu un printemps africain qui a trouvé écho au delà de l’Atlantique et de la Manche où l’on pouvait entendre « Paris s’est emparée d’une nouvelle mode: l’Afrique » ou encore « Africa was so trendy this year in Paris ».

Oui, c’est vrai, une vague gigantesque s’est échouée sur la ville la plus visitée au monde. Cependant, comme nous l’expliquions dans notre article ici, cela est loin d’être une tendance.  A l’aube de l’exposition « Malick Sidibé » à la Fondation Cartier (ce lieu là même qui a lancé l’impulsion de cette folle passion pour l’art contemporain du continent africain avec Beauté Congo, qui a attirée plus de 100 000 visiteurs), on serait tenté de se laisser porter à cette réflexion. Or, l’ancrage de plusieurs événements et actions démontrent tout le contraire. Paris, cette autre ville africaine (n’en déplaise à certains), reprend de nouveau ses marques au sein de la capitale. Cette fois ci, non pas pour ancrer une certaine idée de l’Afrique à ses habitants (comme ce fut le cas des expositions coloniales de 1907, 1931 et zoos humains), mais pour délivrer et partager ce qu’elle a toujours su être: Accueillante Riche, Majestueuse.
Une vision de l’Afrique contemporaine portée par une nouvelle génération de passionnés, et surtout par ses ressortissants qui occupent aussi désormais l’espace narratif pour conter ce qui doit l’être, comme il doit l’être. C’est donc tout naturellement que cette année verra le renouvellement de la foire d’art contemporain Akaa du 10 au 12 novembre, de la foire Parcours des mondes pour sa 15ème édition incluant de plus en plus l’art contemporain dans ce parcours avec des galeries comme Vallois, l’ouverture de nouveaux espaces dédiés à la créativité africaine comme Nelly Wandji, de la création de nouveaux organismes comme SANCOFA (Strengthen Arts’N’Culture OF Africa): plateforme internationale à but non lucratif pour les opportunités culturelles et artistiques, partenaire du prix Akaa-Sancofa).

 Et il semblerait que du côté du pays du soleil levant, l’intérêt s’en va grandissant. Alors, toujours une tendance ?

Paris, nous aura nourri cette année avec pas moins de 20 évènements tous aussi riches et qualitatifs les uns autres, pour les amateurs comme pour les passionnés.
C’est avec une immense joie que nous vous proposons de poursuivre ce voyage dans un monde qui n’a pas fini de nous faire rêver, réfléchir et nous projeter sur demain.

Jacqueline NGO MPII
Fondatrice Little Africa


1) La Foire d’art contemporrain AKAA – Also Known as Africa

Affiche AKAA 2017

La Foire AKAA, Also Known as Africa est de retour à Paris. AKAA – Also Known As Africa revendique une Afrique sans frontières, un territoire en mouvement, un continent qui échappe à une seule définition. AKAA célèbre l’énergie créative de l’Afrique et représente dans sa ligne éditoriale la richesse et la diversité de l’art contemporain et du design. Elle mettra à l’honneur les artistes vivant et travaillant dans toute l’Afrique, ceux qui vivent sur d’autres continents, les artistes issus des diasporas ou encore ceux qui traduisent dans leur travail leur relation avec l’Afrique

  • Où et Quand ? Du 10 au 12 novembre 2017 au Carreau du Temple – 4 rue Eugène Spuller 75003 Paris
  • Tarifs :  16€ en plein tarif. 8€ en tarif réduit. Gratuit pour les moins de 12 ans
  • Plus d’infos: www.akaafair.com/  

2) Malick Sidibé à Fondation Cartier pour l’art contemporain

Un gentleman en position, 1980. Courtesy Magnin-A.

Un gentleman en position, 1980. Courtesy Magnin

Malick Sidibé sera à la Fondation Cartier pour l’art contemporain cet hiver. À travers plus de 250 photographies, dont certaines n’ont encore jamais été montrées, Mali Twist revient sur le parcours extraordinaire de Malick Sidibé. Une grande partie de l’exposition est consacrée aux soirées bamakoises, qui ont forgé sa réputation de « reporter de la jeunesse ». Sur ces photographies, des couples s’enlacent, des danseurs rivalisant d’élégance prennent la pose ou se déhanchent au son du twist, du rock’n’roll et des musiques afro-cubaines.

  • Où et Quand ? Du 20 octobre 2017 à Février 2018 à la Fondation Cartier pour l’art contemporrain – 21 bd Raspail, 75014 Paris
  • Tarifs :  10,50€ en plein tarif. 7€ en tarif réduit. Gratuit pour les moins de 13 ans
  • Plus d’infosFondation Cartier pour l’art contemporain 

3) Parcours des Mondes – Salon international des arts premiers

Little Africa Paris

Parcours des mondes est le plus important salon d’arts premiers international par le nombre, la qualité et la diversité de ses participants. Depuis 2002, il rassemble chaque année à Paris une soixantaine de galeristes spécialisés dans les arts d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. Cette concentration exceptionnelle d’œuvres et d’experts prend la forme d’un salon ouvert en accès libre où les visiteurs peuvent parcourir les rues pittoresques de ce quartier historique qu’est Saint-Germain-Des-Prés, devenu l’écrin des arts premiers. Chaque galerie offre dans une présentation personnalisée et intime des chefs-d’œuvre inconnus d’Afrique ou d’Océanie, des pièces ethnographiques plus abordables et des œuvres recherchées des collectionneurs.

  • Où et Quand ? Du 12 au 17 septembre 2017 à Saint-Germain-Des-Prés
  • Tarifs :  Gratuit !
  • Plus d’infos:  www.parcours-des-mondes.com/

4) MONROVIA ANIMATED, Regard animé de François Beaurain sur le Nigéria et le Libéria

Little Africa Paris

 

François Beaurain est un artiste plasticien multifacette français basé à Paris. Connu principalement pour ses images animées (appelés gifs ou encore cinémagraphes) qui amènent une vision décalée du continent Africain, son travail a été exposé dans de nombreuses institutions et festivals internationaux comme Guggenheim BilbaoLagos Photo ou Festival Circulations.
Suite à un séjour au Libéria, François Beaurain a ramené une collection de gifs animés, une sorte de carnet de voyage poétique et ludique, où il nous invite à découvrir un Monrovia plein de vitalité et loin des clichés.
Little Africa vous invite à venir découvrir le travail de cet artiste qui bouscule les arts visuels et les inscrit dans un nouveau genre de plus en plus choisi par les artistes: l’Art Digital.

  • Où et Quand ? Du 16 septembre au 31 octobre 2017 à la Maison de l’Afrique – 3 rue Cassette, 75006 Paris
  • Entrée libre du lundi au samedi de 10h à 19h
  • Plus d’infos sur www.littleafrica.fr 

5) WEAVING ART OBJECTS par Aissa Dione

Vernissage Weaving

L’exposition WEAVING, ART, OBJECTS  est consacrée à la mise en valeur des talents au sein des ateliers d’Aissa Dione et de créateurs, designers, artisans du Sénégal avec qui elle collabore comme Balla Sidibe, Pape Ahmadou Ndoye et Amsa Cisse. La sélection pour l’exposition comprendra des textiles, des objets de design, du petit mobilier, entièrement manufacturés au Sénégal, des accessoires de mode et de décoration ainsi qu’une capsule de la styliste Sophie ZINGA. Ces pièces en éditions exclusives seront disponibles à la vente tout au long de l’exposition.

  • Où et Quand ? Du 8 au 24 septembre 2017 à la Galerie Nelly Wandji – 98 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris
  • Plus d’infos: www.nellywandji.com –

 


BONUS – ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX

–> FNB Joburg Art Fair – La Foire d’art contemporain à Johannesburg 

Robin Rhode, "Black Friday", 2017

Robin Rhode, « Black Friday », 2017

En tant que première foire internationale d’art contemporain sur le continent africain, la FNB JoburgArtFair joue un rôle central dans le soutien du paysage artistique contemporain en Afrique. La foire offre un espace pour les artistes, les galeries, les collectionneurs, les écrivains, les penseurs et les amateurs d’art.

  • Où et Quand ? Du 7 au 10 septembre 2017 au Sandton Convention Centrre à Johannesburg, Afrique du Sud
  • Plus d’infos: www.fnbjoburgartfair.co.za/

–>  « Somnyama Ngonyama », « Vive la lionne sombre », exposée à Londres

Sebenzile, Parktown, 2016.

Sebenzile, Parktown, 2016.

La photographe sud-africaine Zanele Muholi s’est prise en auto-portrait tous les jours pendant un an afin d’illustrer les crimes de haine, l’homophobie et l’injustice dont elle a été victime ou qu’elle a vu autour d’elle. De cette expérience artistique complexe, elle en tire une série, « Hail the dark lioness » (« [Que] vive la lionne sombre »), présentée à la galerie Autograph, à Londres, jusqu’à la fin du mois d’octobre 2017.


–> 1:54 – Foire d’art contemporrain africain à Londres et à Marrakech

Hassan Hajjaj

Hassan Hajjaj

Depuis cinq ans, la foire d’art contemporain africain 1:54, s’établi comme leader dans les discussions internationales dans le domaine de l’art contemporain africain. Cette année 110 africains du continent  et de la diaspora seront à l’honneur. Ils travaillent par divers moyens artistiques et sont d’origines géographiques comprenant 30 pays tels que l’Algérie, le Benin, le Congo démocratique, l’Ethiopie, la France, l’Allemagne, le Ghana, le Japon et bien d’autres. La foire est de retour à Londres du 5 au 8 octobre 2017 au Somerset House à Londres.

La Mamounia

La Mamounia

Pour sa première édition, 1:54 à Marrakech va amener 17 grandes galeries afin de représenter près de 60 artistes provenant de l’Afrique et sa diaspora. Au programme: visites privées de musées, cocktails et dîners présentés par des collectionneurs d’art, visites de studios d’artistes, lancement de livres et un week-end en partenariat avec les galeries de Marrakech. Le programme complet sera annoncé dans quelques mois.

  • Où et Quand ? Les 24 et 25 février 2018 à La Mamounia à Marrakech, Maroc
  • Plus d’infos sur www.1-54.com/

–>  LagosPhoto Festival – Festival de photographie au Nigéria

LagosPhoto 2016

LagosPhoto 2016

LagosPhoto est le premier et unique festival international des arts de la photographie au Nigéria. Le festival présente la photographie comme l’incarnation de l’exploration des enjeux historiques et contemporains, la promotion des programmes sociaux et la remise en état et l’engagement des espaces publics dans la présentation de la photographie contemporaine.
Le thème de cette année, Regimes of Truth, examine la recherche et la présentation de la vérité dans la société contemporaine en s’inspirant des travaux des penseurs, des écrivains et des philosophes du XIXe et XXe siècles qui ont offert un aperçu de la surcharge de l’information et de la vérité de la société contemporaine.


–> La 11e édition des Rencontres de Bamako co-produites par le ministère de la Culture du Mali et l’Institut français

20507623_1651575314862121_5691691095231894088_o

Organisées depuis 1994, avec le soutien du programme Afrique et Caraïbes en créations dont l’objectif est d’œuvrer au développement de la création contemporaine africaine les Rencontres de Bamako sont la première et la plus grande manifestation consacrée à la photographie et à la vidéo en Afrique. Evènement phare de la coopération entre la France et le Mali, véritable lieu de découvertes, d’échanges et de visibilité, les Rencontres de Bamako sont une plateforme incontournable pour la révélation des photographes africains.


–> Retour sur CHALE WOTE – Street Art Festival au Ghana

Chale

Le festival street CHALE WOTE est une plate-forme alternative qui promeut l’art, la musique, la danse et les spectacles de rues. Le festival se déroule à James Town, l’une des communautés les plus historiques d’Accra, et vise les échanges entre des dizaines d’artistes internationaux basés au Ghana et créant et appréciant l’art ensemble. Au cours des six dernières années, CHALE WOTE a complètement transformé la ville d’Accra en centre de production culturelle d’Afrique de l’Ouest. En engageant des artistes dans la ville, le festival a donné à Accra un lifting, révélant des collectifs interconnectés travaillant dans des pratiques multidisciplinaires qui forment le pouls de CHALE WOTE. Ce festival qui a eu un gros succès du 14 au 20 août 2017, reviendra  très certainement pour une 8ème édition. Restez connectés !

Prêt à prendre votre billet d’avion ?