1 journée, 3 expos  : le fit parfait !

C’est la fin des vacances et vous n’avez toujours pas eu le temps de partir découvrir ces expositions que vous vous étiez promis de faire…

Nous vous proposons un mini focus sur trois expositions temporaires actuellement présentées au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac (The Colorline, Du Jourdain Au Congo), et au Petit Palais, Kehinde Wiley.

The Colorline

color-line-musee-du-quai-branl_3410147855305712458

La première expo The Colorline nous plonge dans l’Amérique ségrégationniste des XIXè- XXè siècles. Elle offre une série de pièces originales et diverses abordant la vie quotidienne des Africains-Américains eu égard cette « ligne de la couleur ». Elle réunit des photographies d’époque évoquant les atrocités commises sur les Noirs, des représentations stéréotypées (Coons ou blackface) et passe également en revue des grands moments qui ont marqué l’Histoire comme le mouvement des droits civiques ou encore l’élection de Barack Obama comme président des Etats-Unis d’Amérique. Colorline rend aussi hommage à ces artistes africains-américains qui ont très peu été exposés et qu’on redécouvre aujourd’hui.

——————–
Une expo à voir jusqu’au 15 janvier 2017 au Quai Branly (last chance)

jourdain

L’Exposition Du Jourdain Au Congo à laquelle nous venons d’assister est notre favorite ! Celle-ci nous donne à voir comment le christianisme a influencé les arts et la culture du royaume kongo avec un « K », elle retrace cinq siècles d’histoire de l’évangélisation des pays issus partiellement du royaume : l’Angola, le Gabon, les Républiques du Congo et démocratique du Congo. Lors du parcours, nous nous sommes arrêtées sur l’impressionnante collection de crucifix qui étaient perçus à l’époque comme de véritables objets de pouvoir. Nous avons encore été frappés par la représentation « fidèle » qui est faite du premier roi converti au catholicisme : Jean Ier. Enfin, les tableaux de l’artiste Pierre Bodo nous portent vers des horizons plus actuels caractéristiques de la vision dualiste entre présence divine ou diabolique qui empreigne encore aujourd’hui les mentalités en Afrique.

Une expo à voir jusqu’au 2 avril 2017 au Quai Branly (vous encore un peu de temps)

————-

Kehinde Wiley, Little Africa Afrique à Paris

Kehinde Wiley, Little Africa
Afrique à Paris

Le Petit Palais présente la première exposition personnelle en France de l’artiste afro-américain Kehinde Wiley. À cette occasion, le public découvrira un ensemble inédit de dix œuvres monumentales, vitraux et peintures, présentées au cœur des collections permanentes du musée. S’inspirant des maîtres de la peinture classique tels que Titien, Van Dyck ou encore Ingres et David, Kehinde Wiley réalise des portraits saturés de couleurs et d’ornementations de jeunes noirs ou métisses, modèles anonymes rencontrés lors de castings de rue sauvages.

Du 20 octobre 2016 – 15 janvier 2017, Petit Palais, Avenue Winston Churchill, 75008 Paris