Voilà là un Artiste au nom singulier et au style bien particulier. Je l’ai rencontré il y a quelque temps lors d’une exposition inédite sur la capitale parisienne.

Serge Kponton est un français d’origine togolaise. Quand vous le rencontrez, vous pensez avoir fait une rencontre avec un Artiste comme vous l’imaginez dans votre tête. Vous savez celui qui a cette passion pour son art depuis sa tendre enfance, qui ne vit que de son art, qui parcourt les expositions tellement il est sollicité de tous les côtés, qui s’est forgé un succès le jour où un « un grand expert en art » l’a repéré et a décidé de l’exposer dans sa galerie….
Justement, je lui ai posé la question « Parvenez-vous à vivre de votre art et connaître une certaine notoriété ? », il répondra:

 « mes tableaux  sont précieux pour moi, ils n’ont pas de valeur marchande à mes yeux ».

SK fait très peu d’expositions et de ventes de ses tableaux, pas parce qu’il n’a pas de talent, non ! Il les aime dans son intimité !

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai découvert l’autre Serge Kponton, celui exerçant un autre métier à plein temps, rien à voir avec l’art, enfin presque…je n’en dis pas plus (laissons-le cultiver ce mystère). Et dans cet autre métier de tous les jours, SK ne met pas non plus en avant son Art. Jetez un coup d’œil à son profil Linkedin : « Consultant… ». Rien, Nada ! L’artiste se joue de nous. Il adore ça et nous aussi. Parce que lorsque l’on en sait plus sur son travail, on est encore plus sous le charme. Au premier coup d’œil, l’on est admiratif du tableau, des couleurs, de ses personnages, de la délicatesse des lignes,  des rondeurs de ces créatures diaboliquement sublimes, envoûtantes, sensuelles et révoltées qui semblent sorties tout droit d’un livre d’aventure et pourtant qui sont bien réelles (du moins en parti). L’artiste puise son inspiration d’histoires personnelles qui ont marqué la vie de ceux qui ont croisé un jour son chemin et l’ont touché. Il s’approprie cette histoire et en fait presque l’ébauche d’une BD dont on aurait hâte de lire la suite…

A travers ses personnages, on décèle une mère, une sœur, ou son propre reflet dans le miroir. L’artiste ne peint que des femmes (pour le moment) et toutes ont une histoire bien particulière, intime, irréelle dans laquelle chaque femme peut s’identifier.

La magie de l’artiste opère lorsque lui même vous raconte l’histoire de chacun de ses personnages qu’il a retranscrit dans son tableau sous une forme bien particulière. Ces fameuses lignes délicates citées plus haut, qui pour certains feront penser à des signes tribaux maoris, relatent la vie du personnage. Vous y trouverez des symboles de la vie de ce dernier dissimulés (nourrisson, masque, soldat, monstre marin). Et si vous n’y voyez toujours rien, rapprochez-vous encore de plus près, vous y verrez peut-être l’histoire de votre vie retranscrite dans ces lignes. C’est alors que là au second coup d’œil, vous n’admirerez plus ce tableau de la même façon et vous vous direz « pourquoi je n’y avais vu que de simples lignes ? ». Avec son Art, l’expression « trompe œil » prend définitivement tout son sens. Je vous l’avais dit, l’artiste joue avec nous et nos sens. On nous a berné, mais c’est tellement bon ! L’effet« Waouh » se produit en vous et vous restez subjugués par le génie de l’artiste qui se présente devant vous avec une rare simplicité et humilité. Il se fait même votre guide privé pour découvrir chacun de ses tableaux et photographies de body painting. Car oui, autre corde à l’arc de ce grand cachottier, il est aussi photographe et il a l’œil !

Oui, Serge Ponton est un Artiste avec un grand A ne vous y méprenez pas malgré les apparences.

Moi j’adore l’artiste, l’homme, ses œuvres et plus particulièrement les séries Warriors – Miss World.

Ses expositions sont rares c’est vrai, mais chez Serge Kponton la notion du temps est très importante. Il aime prendre son temps pour faire ressortir le meilleur de son travail. Ce n’est pas du perfectionnisme, juste de la délicatesse à notre égard et le désir profond de nous offrir le meilleur, peut importe le temps que cela prendra. « Il faut prendre son temps pour manger, pour apprécier la saveur de chaque aliment » dit-on. Les œuvres de Serge sont généreuses au sens propre comme au figuré. Prenez donc le temps avec lui de vous nourrir de ses œuvres sur la toile (web) et d’en apprécier la saveur lors d’une prochaine exposition.

Jacqueline NGO MPII

Entrez dans son univers :
http://www.sergekponton.com