Photographe franco-camerounais, Samuel Nja Kwa est né à Paris. Il vit et travaille entre la France, les Caraïbes, les Etats-Unis et l’Afrique.

Il se spécialise très rapidement dans les cultures africaines. Son profil multi-casquette de photographe, journaliste et médiateur culturel lui permettra d’aborder des thèmes forts tels que l’esclavage et la discrimination en l’inscrivant dans une démarche artistique comprise et totalement contemporaine. Oui, car aborder un sujet aussi important que l’esclavage ne doit plus être quelque chose de tabou. Il peut très bien s’inscrire dans un projet artistique de mémoire et de conciliation.

Samuel Nja Kwa, journaliste et photographe d'origine camerounaise.

Discret personnage, le photographe Samuel Nja Kwa a pourtant une expérience professionnelle riche et diversifiée (Panapress, Dalle, Miss Ebène, Elle, Télérama, la Revue Noire, Africultures, Créola, Jeune Afrique). En 1998, une rencontre avec Doudou Dienne, et le musicien américain Randy Weston le mènera sur les routes du Jazz. Ces deux rencontres déterminantes lui permettent de lancer son projet  » Route du Jazz  » qui se traduira par la sortie du livre Route du Jazz en 2014. Son appareil photo capture dès lors les icônes d’une musique née de la douleur et de l’oppression pour chanter le bonheur de la liberté. Il immortalise les divinités de la musique africaine.

Ses portraits sont intenses, sobres et d’une sincérité sans égale. Il parvient à capturer ces moments intimes et rares de ces personnages qui croisent son objectif.
Le photographe prend part à des expositions solo ou collectives et il n’a pas encore fini de nous surprendre.

 

Plus d’infos:

http://samuelphotos.wix.com/snkphotographies