Hier coup d’envoi de la 5ème biennale des images du monde, photoquai‬ par le Musée du quai Branly. Une belle brochette de photographes africains qui traitent à merveille leurs histoires de mémoires, de racines, d’héritage culturel, de recherche identitaire. Entre autre, vous pourrez admirer le travail de Joanna Choumali et sa série de photos intitulée « Hâabré, la dernière génération », un travail largement diffusé et apprécié en début d’année via le The Huffington Post Canada. Mais aussi celui de Omar Victor Diop avec Diaspora, un travail de mémoire plus que nécessaire face aux préjugés sur l’histoire et le rôle de l’Afrique. Le photographe dresse le portrait de personnalités qui ont marqué l’histoire au-delà des frontières africaines. Ensuite, la photographe Suisse Namsa Leuba, nous plonge dans sa quête des origines avec Zulu Kids. Delphine Diallo, elle nous plonge dans une série de photos en noir et blanc du Sénégal d’une trentaine d’années.

Photoquai c’est jusqu’au 22 novembre, 24/424 h et 7/7. Profitez-en jour et nuit et grande nouveauté cette année, quelques œuvres sont présentées au 1er étage de la Tour Eiffel.

 

S’y rendre 

Musée du Quai Branly
37 Quai Branly,
75007 Paris