L’année 2018 est florissante pour MAISON CHATEAU ROUGE , le concept store afro-parisien. En effet, le label  du créateur Youssouf Fofana enchaîne les collaborations.  

Créée seulement en 2015, la jeune marque parisienne a su se creuser un passage et une voie dans le sillon très étroit de la mode parisienne. La même année, ils sont repérés par le salon Who’s Next pour être présentés aux corners des tendances pressenties pour l’année 2016. Et ils n’avaient pas tord, puisqu’en 2016, cette fois-ci le très branché concept store Merci les repère et les invite à l’opération « So Wax ». Un pop up store avec une sélection très exclusive de créateurs autour du wax. Puis, les choses s’enchaînent avec une première collaboration de marque comme RSVP et Beton Ciré. Sold out en quelques mois !  C’est dire que tout le monde se presse à la rue Myrha du quartier de la Goutte d’Or où on s’y rend pour siroter un verre de bissap avec les créateurs façon maquis du coin, un peu en fin de journée au fond de la salle (shut! on ne vous a rien dit !)

Mais, ‘ils’ c’est qui?

Au départ, il n’y avait que Youssouf, le grand faux timide qui prétend ne rien y connaître à la mode (oui oui, on te croit Youssouf, avec ton style hypster pas très recherché mais tout de même très apprêté) et son frère Mamadou Fofana. Depuis, l’équipe s’est agrandie et compte désormais, Mehdi Bathily, et Yoan Maille. Que des garçons/mecs donc, mais rien de nouveau sous le soleil, les plus grands noms de la haute couture sont des hommes: Yves Saint-Laurent, Christian Dior, Guerlain, Gucci, et même jusqu’aux chaussures.

Mais qu’ont-ils de si spéciale?

MCR* illustre le parfait exemple des opportunités/enjeux que représente la valorisation de la double culture. La marque ne cesse de le répéter, nous sommes un « label parisien qui célèbre le quartier du même nom » qui est lui, très africain. Vous ne verrez nul part précisé « Afro », ni « Afrique », ni de « black » dans quelconque dénomination. En effet, on peut tout à fait être afro-descendants/afro-français et avoir un produit qui ne décrit en rien ses origines. Et si ce n’était pas suffisant pour comprendre, la marque très ancrée dans son quartier, revendique son attachement au quartier et à la république française à un petit détail prêt qui ne saurait vous échapper: le petit drapeau ‘Bleu, Blanc, Rouge’ qui flotte à côté de chaque étiquette de leur produit. MCR* une marque française qui promeut le Made in Paris aux inspirations africaines.

MCR* c’est un peu de tout ça, une sacrée stratégie marketing orchestrée par un petite équipe que l’on peut facilement croiser dans leur petite boutique de la rue Myrha, accueillante, à l’écoute, et sans prise de tête. Mais c’est aussi et surtout, un projet social, les Oiseaux migrateurs. « LES OISEAUX MIGRATEURS » EST UN PROJET SOCIAL QUI PARTICIPE DE MANIÈRE COLLABORATIVE AU DÉVELOPPEMENT DE TPE ET PME AFRICAINES AVEC POUR MISSION DE RÉPONDRE AUX NOUVEAUX DÉFIS DU CONTINENT ». MCR ainsi que la marque de boisson d’hibiscus Bana-Bana sont donc deux projets qui contribuent à l’essor du continent.

A MCR*, on refait le monde, donne de la force aux autres, et surtout on oublie pas d’où l’on vient.

En mai chez Monoprix

Ils l’avaient annoncé furtivement en novembre 2017 sur leur compte instagram, la prochaine collaboration serait avec Monoprix, la grande enseigne de commerce parisienne. Une collection capsule qui sera commercialisée début mai dans tous les Monoprix de France. De la mode, aux coussins décoratifs jusqu’à la vaisselle, cette gamme est une occasion unique pour la marque de proposer une vision globale de sa marque.

Sur les 116 articles proposés, on fond totalement pour les tasses en aluminium très populaires en Afrique jusqu’au début des années 2000. Revisitées aux couleurs flamboyantes, elle donnent envie de se replonger en enfance.

 

Et ce n’est pas tout !

SANDSTORM, marque 100% Kényane est la deuxième marque avec qui Château Rouge fait une collaboration cette année. L’institution est spécialisée dans la tannerie, et ils ont créés ensemble des sacs de voyage, ADN de la marque Kényane, aux motifs Wax populaires de la marque parisienne MCR. Cette collaboration est non seulement très portée sur le style street wear mais elle est aussi engagée. Effectivement, il y a une volonté pour les deux labels de mettre en avant le savoir-faire africain. Une démarche déjà élaborée par la marque Kényane depuis sa création il y a 10 ans. SANDSTORM a pour mission, en effet, d’apporter des solutions durables pour résoudre des défis auxquels le continent fait face, notamment la valorisation et la transformation des matières premières locales. La puissance de cette union réside dans le fait d’exporter ce défi hors continent, donc à Paris. La collection possède aussi une autre particularité, ce sont les pièces inspirées des tenues Maasaï.

Lyra Aoko Photography

Avec ces deux collaborations en 2018, Maison Château Rouge affirme son positionnement de marque de prêt-de-porter en Wax haut de gamme. La marque a de belles années encore devant elle pour nous faire voyager, apprendre et s’émerveiller.

Une seule chose à dire, à quand une deuxième boutique dans Paris?

 

Jacqueline NGO MPII

MCR*: Maison Château Rouge