Le photographe JD Okhai Ojeikere est mis à l’honneur cette année aux Balades Photographiques de Daoulas. L’événement rendra hommage à l’artiste décédé en 2014. L’occasion de revenir sur ces photos mythiques de coiffures nigérianes, origine du photographe.

 

Les Balades Photographiques de Daoulas

Chaque année depuis 2015, la ville de Daoulas en Bretagne, organise une exposition centré sur l’art de la photographie. Elle débute en générale en début d’année et se prolonge jusqu’en décembre. Pendant cette exposition un ou plusieurs artistes sont mis en avant. Cette année elle débute jeudi 29 mars sous le thème de la coiffure nigériane. C’est donc sans surprise que les photos de JD Okhai Ojeikere  seront exposées. D’ailleurs, les œuvres de Medina Dugger, elle aussi photographe sur les mêmes thématiques seront exposées lors de l’événement.

La coiffure est un art ancestrale en Afrique, JD Okhai Ojeikere l’avait compris

La célèbre série “Hairstyles” est composé 1000 photos en noir et blanc, principalement de dos ou de profil car elles sont “abstraite et révèlent la structure” selon l’artiste.

Credit photo: http://www.laboiteverte.fr/les-coiffures-africaines-de-j-d-okhai-ojeikere/

Ces clichés font parti du patrimoine culturel nigérien. Grâce à son talent inné, JD Okhai Ojeikere est même devenu membre du conseil des arts au Nigeria. L’artiste s’est inscrit parmis les pionniers de la photographie africaine.

Ce talent se transmet de génération en génération comme on peut le voir avec Medina Dugger qui prend le relais et met, elle aussi, la beauté nigériane en lumière avec sa série de photo “Chroma”. Cette dernière, fait écho aux œuvres de JD Okhai Ojeikere avec cependant la touche coloré et pop de Medina Dugger.

 

L’artiste s’inspire de la tendance colorée des coiffures afros de nos jours pour mettre en spectacle ces coiffures traditionnelles, intemporelles. Ces coiffures font parti de la culture du Nigeria. En effet, la coiffure est un moyen d’expression qui perdure et ne cesse d’évoluer à travers le temps. Présenté cela en tant qu’oeuvre d’art est une démarche non seulement artistique mais on peut aussi le dire, engagée face aux standards de beautés euro-centrés qui sont malheureusement beaucoup trop ancrés dans la société.

Les Balades Photographiques de Daoulas
à partir du 29 mars 2018
Marie de Daoulas
17 route de Loperhet
BP 28 – 29460 Daoulas