Au début du XXè siècle, le Sud Ouest Africain, actuelle Namibie, est sous domination allemande. En 1904, les Herero, suivi ensuite par les Nama, se révolte contre les abus de l’administration coloniale du Deuxième Reich. La répression est brutale et sans pitié. Le général Lothar von Trotha émet un ordre d’extermination envers les Herero. C’est le premier génocide du XXè siècle. Personne n’est épargné. Entre 1904 et 1908, environ 80% du peuple Herero et 50% du peuple Nama ont été massacrés. Des camps de concentration sont ouverts dès 1905 afin de tuer au travail ces populations, tandis que les crânes des victimes sont envoyés en Allemagne pour servir à la recherche scientifique.

Ce massacre de masse est en passe d’être reconnu publiquement par l’Allemagne comme un génocide. L’exposition présentée au Mémorial de la Shoah est l’occasion d’aborder à travers de nombreux documents d’archives cet évènement encore largement méconnu de l’histoire coloniale africaine.

Le Premier Génocide du XXè Siècle

25 novembre 2016 – 12 mars 2017 

Entrée Libre 

Mémorial de la Shoah, 17 rue Georges-l’Asnier 75004 Paris