L’artiste peintre camerounaise Carole Onambélé Kvaneski nous présente à partir du jeudi 10 décembre 2015 dans sa propre galerie sa nouvelle exposition #100foulards. Accompagnée d’une note musicale, elle nous fait plonger au cœur de ses souvenirs d’enfance et c’est avec plaisir que l’on se jette à l’eau !

C’est au travers de ses souvenirs que Carole Onambélé Kvaneski met en avant avec de nombreuses couleurs le foulard qu’elle décrit dans ses 100 portraits comme le signe de la liberté et de l’expression pour la femme ! Elle dit elle-même

« J’ai grandi avec le foulard comme une parure, symbolisant la beauté et la féminité… ».

Elle fait le choix de rendre ses tableaux anonymes en proposant d’effacer les 4 sens représentatifs de l’être humain, ce qui permet au spectateur de ce faire sa propre interprétation du portrait.

Si l’on analyse chaque tableau en faisant une comparaison on remarque le choix de l’artiste de rendre à ses visages une unité de l’individualisme et un anonymat total.

Ce projet est aussi présenté pour nous faire passer un message celui des homicides commis envers les femmes en Afrique actuellement. Ces actes qui restent sans changement…Le foulard est ici pour rappeler par ses couleurs la joie, l’espoir et la vie au-delà de toutes souffrances.

 

La mise au cœur du tableau de la femme est ce que la femme est à l’Afrique.

Ces œuvres sont accompagnées par la toile centrale « jeune fille » réalisée en 2011 qui symbolise la jeunesse africaine, sa force, ses espoirs mais aussi ses doutes.

 

 

Accès :

39 rue dautancourt
75017 paris

Métro: La Fourche