Artiste aux talents multiples, Evans Mbuga est un jeune artiste surprenant. De tous ceux qui ont pu le rencontrer, le premier avis qu’ils vous laisseront entendre sur sa personne, c’est sa grande gentillesse et générosité. Il respire le bonheur et son travail artistique s’en ressent aisément. Des beaux-arts à une carrière de graphic-designer pendant 10 ans, l’artiste s’est replongé pleinement depuis quelques années dans sa carrière d’artiste. Rencontre avec l’artiste.

Bonjour Evans, comment vas-tu ?
Super bien, comme d’hab 🙂

Raconte nous un peu ton histoire avec la France. Un Kényan en France, c’est rare. Pourquoi avoir choisi ce pays comme lieu de résidence?
Je suis un citoyen du monde. Du coup, je pense que la France m’a choisi !

Paris et toi, c’est…?
Kama chanda na pete (expression Swahili: Comme une bague et le doigt)

Les personnes qui te connaissent, te décrivent comme un “vrai bonheur! une personne formidable et authentique qui a le coeur sur la main, toujours souriante”. Te reconnais-tu dans cette description ?
Ma mère m’a très tôt appris que « la vie ce n’est pas une répétition, il faut donc la vivre pleinement ». Voilà mon leitmotiv.

Quand as-tu commencé la peinture?
Depuis toujours. J’ai toujours dessiné!

Cette chaleur qui émane de toi, on la retrouve également dans ton travail. Cette superposition de couleurs vives, chatoyantes, attractives. Décris-nous comment tu vois le monde qui t’entoure ?
Nous avons tous beaucoup de qualités. J’ai choisi de toujours chercher à découvrir les qualités des personnes que je rencontre dans ma vie. C’est de là que je constate que nous sommes tous belles.

« la vie ce n’est pas une répétition, il faut donc la vivre pleinement ». Voilà mon leitmotiv.

Aujourd’hui, tu es beaucoup plus reconnu à travers ton travail artistique que ta casquette de graphisme. Pourtant, à une époque c’était différent. Peux-tu nous dire comment s’est passé la transition ?
Aux beaux-arts je me suis spécialisé dans le design graphique. Mais j’ai eu un enseignement très artistique. Après les études j’ai travaillé dans le graphisme pendant 10 ans environ. J’ai beaucoup appris et aimé ces années-là. Et puis j’ai eu envie de reprendre mes expériences artistiques acquises aux beaux-arts. Alors je me suis lancé…

Tu as beaucoup exposé ces dernières années. Dis-nous quels événements t’ont le plus marqué et pourquoi?
Ma première exposition à Gallery of African Art (GAFRA) à Londres, excellent! Et puis mon expo solo à Paris en 2016 organisé par le curateur Olivier Sultan. Quel engouement pour mon travail par le public Parisien !

Mais tu as encore d’autres talents cachés. Parle nous de ta passion pour l’origami et comment tu l’adaptes à différentes thématiques ? Je suis constamment dans mes recherches artistiques. Par souci pour l’environnemental, je me suis simplement lancé dans l’origami dans le bût de recycler un tas de feuilles imprimées de mes motifs qui cumulé dans mon atelier. Au début c’était pour une utilisation très personnelle, j’ai créé et envoyé une enveloppe origami à une amie âgée avec qui j’ai pris l’habitude d’écrire des lettres. Elle était ravie de la recevoir! Ensuite j’en ai envoyé à plusieurs amis pour la fête de fin d’année… et puis c’est parti ! (merci à Toubab Paris et Cape and Cape…)

D’où te viens l’inspiration pour créer tes motifs qui te servent aujourd’hui de fond de toile pour tes tableaux ?
Je suis cosmopolite et très citadin. Mon environnement urbain est ma meilleure source d’inspiration. J’utilise aujourd’hui les pictograms qui sont pour moi la base de ma recherche artistique pour un langage universel, mes motifs. Ton actu des prochains mois. Quelques voyages. Une expo à Paris, à Londres et ailleurs(?) J’ai plusieurs projets artistiques excitants en cours cette année… donc stay tuned !

Suivre l’artiste :
web:  http://www.evansmbugua.com/
IG:: @evans_mbugua