Blick Bassy: 1958, un album retour au source

Blick Bassy est un chanteur, compositeur, écrivain et musicien d’origine camerounaise. Ambassadeur de l’Afrique à travers son pays natal le Cameroun, il sillonne les scènes internationales en semant les rythmes bassa mêlés aux sonorités soul, jazz et folk afro-américaines et musiques contemporaines latino-caribéennes. A travers ses contrées natales et transatlantiques, il raconte l’histoire des africains qui ont combattus pour leur pays et ceux rendus en esclavage en dehors de leurs terres.

Une musique porteuse de sens, telle est le credo de Blick Bassy.“J’essaie de faire en sorte que chaque disque ne soit pas seulement une collection de chansons, que ce que je raconte aille au-delà de la musique elle-même”. Après 3 albums à succès dont Léman sortit en 2009, réalisé au sein du studio Salif Keita au Mali, puis Hongo Calling en 2011 et Ako sorti en 2015. 1958, sorti le 8 Mars 2019 est un hommage mélodieux et sensuels aux peuples combattants africains. Le titre fait référence à l’histoire de Ruben Um Nyobé, un combattant et défenseur de l’indépendance au Cameroun, considéré à la fois comme un héros au Cameroun et un traître par les français. Il est tué en en 1958, par les troupes française alors qu’il se cachait dans la forêt. Cette date symbolique fait écho à l’histoire du Cameroun et des luttes pour l’indépendance en Afrique.

1958, présente un répertoire de 11 chansons à l’accent élogieux et mélancolique. Blick Bassy nous donne rendez-vous le 15 Avril 2019 à la Cigale à Paris pour un concert, retour au source pour tous les amoureux de l’Afrique et des rythmes éclectiques. En attendant, vous pouvez d’ores et déjà entendre un aperçu de ces titres précédents comme Kiki qui a d’ailleurs été choisi en 2014 pour le spot publicitaire du lancement de  l’Iphone 6 ou ngwa single du nouvel album 1958.

“A partir du moment où j’ai décidé de consacrer l’album à Um Nyobe, je suis entré en phase de composition. Les mélodies me viennent et me sont suggérées par tout ce qui m’entoure, par mon passé,  et elles imposent le texte au-dessus. Une fois que je rentre dans ma période de composition, je n’entends et je ne vois qu’à travers un prisme musical : les odeurs, les couleurs, tout me renvoie à la musique, tout sonne en musique et j’adore ça.”

“En général ma démarche, lorsque je suis confronté à un problème, j’essaie de partir des conséquences pour suivre leurs traces qui souvent m’amènent à l’origine du problème, à la source. Le chaos dans lequel se trouve mon pays aujourd’hui, ainsi que d’autres pays africains, m’a amené de manière claire à remonter l’histoire et à me demander comment il était possible que 60 ans après l’indépendance officielle, nous en soyons là ? Notre pays s’est construit sur une base structurelle qui n’a rien à voir avec ce que nous sommes. Il est impossible de bâtir quelque chose lorsque les racines sont coupées, or c’est le cas des nouvelles générations, qui n’ont rien en commun avec ce qu’elles sont réellement, et qui se battent avec force pour devenir les avatars des occidentaux.”

Paroles de Blick Bassy recueillies  par  Romain de Becdelievrere chez France Culture le 21 Janvier 2019

Pour en savoir plus: 

Concert  le 15 Avril 2019 à la Cigale à Paris

http://www.lacigale.fr/spectacle/blick-bassy/