A Paris, il y a un quartier incontournable pour se fournir en ingrédients, matières, denrées et épices africaines: Château rouge. Château rouge est un quartier dynamique qui pendant longtemps a souffert d’un désenclavement, d’une mauvaise réputation et ce, malgré les pépites qu’on peut y trouver comme on vous en parle ici. De partout, on y vient pour faire ses courses lorsque l’appel du ventre et des saveurs africaines se fait ressentir, et parce qu’une certaine ambiance à l’africaine (vente à l’étalage, discussion mouvementées, conversations en patois) venait à manquer. Aussi,parce qu’on a beau chercher ailleurs dans Paris, les prix sont imbattables et la diversité des produits aussi. Mais, c’est aussi cette même ambiance que certains n’appréciaient pas, allant jusqu’à se priver d’y faire un tour juste pour ne pas être assimilé à l’image du quartier.  Des remarques que la société BAO a pu recueillir il y a des années en réalisant son étude de marché. Elle y a vu l’opportunité d’offrir un nouveau service. BAO est née.

Bao huiles

Bao huiles

Un projet de coeur et familial

BAO est né en 2012 d’une question: pourquoi la population afro-créole (originaire d’Afrique noire,des Caraïbes et de l’Océan indien) a-t-elle tant de mal à se fournir en aliments ethniques alors qu’elle représente plus de 2 millions de personnes en métropole?BAO

Ce sont deux frères et soeurs franco-métisses congolais qui se sont posés cette question: Sona et Kossi Muluala. Leur premier souhait est d’offrir à la communauté afro-créole des aliments ethniques authentiques, sains et de grande qualité, le tout à un prix abordable.Conscients de l’importance socioculturelle de cette alimentation pour ces populations, ils ont décidé de regrouper une offre en adéquation avec cette demande dans des points de vente à proximité des lieux d’habitation de leur clientèle.Ils décident alors de créer l’enseigne BAO qui a pour ambition de devenir un “Tang et Frères” version africaine.

 

BAO, le marché du soleil

Depuis 2012 les jeunes frères ont fait du chemin et ont trouvé un espace à Bobigny de plus de  500m2. Cet espace se trouve au centre commercial Bobigny2  et est parfaitement accessible en métro (métro ligne 5). C’est certain, ce n’est pas (encore) un rungis qui fait 234 hectares aménagés, mais les ambitions de cette fraternité n’en reste pas moins gigantesque. L’enseigne BAO qui ouvrira ses portes au public samedi 3 décembre 2016, référencera déjà plus de 2000 produits du domaine de:

BAO, little africa

BAO, sirop

  • boucherie /poissonnerie
  • épicerie
  • céréales
  • fruits
  • boissons
  • produits créoles
Top chez BAO

Top chez BAO

Un marché au potentiel énorme qui apporte définitivement du soleil sur la capital.

 

Ouverture ce samedi 10 décembre 2016, 10h 

www.bao-marche.com